18 avr. 2018

Mad Men - Retour dans les années 60

mad men années 60 critique série
Don Draper (Jon Hamm), le roi de la publicité est l'un des Mad Men.


Dans le New-York des années 60, un homme est le roi de la publicité. Son nom? Don Draper. 
Manipulateur incontesté, il ne compte plus ses ennemis autour de lui qui attendent sa chute.


Matthew Weiner est génie-créateur de la série. Le casting est époustouflant. Jon Hamm endosse le rôle du roi de la publicité. January Jones endosse celui de sa femme, Betty. L'élève de Don, Peggy, est incarnée par Elisabeth Moss. John Slattery devient le meilleur ami de Don dans le rôle de Roger Sterling et Vincent Kartheiser devient son rivale avec le rôle de Pete Campbell. Kiernan Shipka grandira à nos côtés dans le rôle de Sally, la fille ainée de Don et de Betty.





MAD MEN, LA PHOTOGRAPHIE.


L'histoire se déroule durant les 30 glorieuses. Belle époque oblige, la série nous plonge dans des décors fidèles aux attentes et les personnages arborent les tenues les plus virevoltantes à l'image de Betty Draper, le sosie de Grace Kelly. Le script est également fidèle aux années 60 avec l'introduction de faits historiques (JFK, Martin Luther King, etc.), l'évolution des mœurs (le féminisme, etc.) et des mentalités (la fin de l'anti-sémitisme, etc) qui déteignent sur les personnages. 

Mad Men, soient les hommes de l'avenue Madison, haut lieu de la publicité à New-York, est une série devenue populaire par son accroche fidèle à l'époque et à ses pratiques notamment avec la consommation de tabac et d'alcool qui a provoqué le scandale dès la diffusion de la première saison. 


mad men années 60 critique série
Betty (January Jones), Don (Jon Hamm), Peggy (Elisabeth Moss), Pete (Vincent Kartheiser), Joan (Christina Hendricks) et Roger Sterling (John Slattery).

MAD MEN, DES PERSONNAGES MYTHIQUES.


En face à face, les personnages transpirent le plaisir et le cynisme. De dos, ils ne sont que des fantômes bouffés par le mal-être. 

Don Draper incarne au premier abord le rêve américain, un savoureux mélange de Fitzgerald et de Gatsby le Magnifique. Au fur et à mesure que les épisodes défilent, son image s'effrite et nous révèle un imposteur. Il est le personnage le plus énigmatique. À chaque épisode, il sert les dents. À lui seul, il incarne la personnification sociale et économique. À travers lui, nous apprenons que pour s'intégrer, il y a un prix à payer: perdre un morceau de soi. Et ceux qui s'accrochent à lui et l'érigent en modèle, se perdent aussi. 

Les personnages féminins sont une bouffée d'air frais. Betty, Peggy et Joan sont l'incarnation d'une nouvelle société. Elles tiennent au creux de leurs mains les prémices du féminisme, notamment à travers leurs parcours professionnelles. 

Si Don est le personnage principal, Peggy lui vole la vedette. Sa personnalité et son parcours méritent le coup de projecteur. Elle entretient une relation avec Don qui dépasse celle du mentor et du disciple.  Nous voyons en eux, un effet miroir. En vérité, Peggy est bien plus forte que lui. Elle traverse bien plus d'épreuves. Ni Joan ni Betty ne mérite un rôle moins important. Joan est l'incarnation de l'émancipation des femmes, quant à Betty, elle nous prouve qu'une femme est bien plus qu'un physique

Finalement Mad Men n'est pas une ode à la misogynie, mais plutôt au féminisme


« Derrière chaque homme se cache une femme. »

mad men années 60 critique série avis
Don (Jon Hamm), le mentor et Peggy (Elisabeth Moss), l'élève.


MAD MEN, UNE OEUVRE D'ART. 


Ce n'est ni le suspense de l'intrigue ni les rebondissements qui nous captivent mais la complexité des personnages, le message en profondeur et biensûr la beauté de cette série

J'aime comparer la série à une visite au musée. Elle est ennuyeuse et monotone mais le plaisir repose sur la contemplation de l'intelligence et de l'esthétisme.

Mad Men repose sur un message simple: le succès matériel n'est qu'un leurre

Toutes ces belles choses que nous convoitons (un beau physique, une grande maison, un belle voiture, etc.) et que nous avons admirées ne sont que des entraves dans la quête de nous-même et du bonheur. De plus, toutes ces personnes, femmes et hommes, que nous érigeons comme modèle et que nous convoitons ne sont que des obstacles à la découverte de notre vraie nature, pire elles nous entrainent à la perte de nous-même. 


« La publicité est basée sur une chose: le bonheur. »


pub coca cola années 60 marketing
Betty (January Jones) pour un casting publicitaire.


MAD MEN, LA SÉRIE EST-ELLE D'ACTUALITÉ?


Mad Men est une série bien ancrée dans notre société actuelle. Demandez-vous l'effet que vous produit ces modèles de femmes et d'hommes parfaits sur Instagram, avec leurs vies parfaites, leurs corps sublimes, leurs voyages dans les plus beaux endroits de la planète, leur opulence et leurs sourires surfaits. 

Évidemment des séries comme Game of Thrones correspondent plus à la demande mainstream actuelle mais Mad Men est une série avec un message fort et elle est une référence incontournable. Bien plus qu'un show télévisuel, la série est une icône, unique.  




Mad Men saisons 1 à 7 disponibles sur Netflix. 

madone avis catchmeifyoucanboy








2 commentaires:

  1. J'ai regardé Mad Men il y a quelques années, j'ai dévoré cette série. Les personnages sont très charismatiques, les décors sont fabuleux, j'avoue aussi que j'ai regardé la série pour Don Draper ^_^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que Don Draper a tellement de charme et de charisme mais quand tu découvres qu'il est infidèle, il est à fuir... Connais-tu une série dans le même style?
      À bientôt, bisous

      Supprimer