1 janv. 2017

Au revoir 2016, bien le bonjour 2017!

Puisieux 62116

Commençons gaiment. Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne et heureuse année 2017! 🎆 Je vous souhaite de saisir votre chance, de la provoquer, d'avoir confiance en vous, de rêver, d'imaginer, de vous émerveiller, d'avoir une bonne santé, d'aimer, de créer, de voir la mer, le ciel et l'infini... Je vous souhaite d'être heureux. 

La nouvelle année est propice à un bilan. Je ne ferai pas de listes de résolutions car j'en suis sûre, je ne les tiendrai pas.

L'ALTERNANCE

L'année commençait bien. J'étais en alternance - ce que je rêvais de faire depuis longtemps - et tout se passait bien avec l'équipe. Puis, tout a changé. Un collègue est parti, une nouvelle personne est arrivée, mes missions stagnaient - se ridiculisaient parfois - et mes responsabilités se sont réduites. J'ai perdu mes repères, j'ai perdu ma place. C'était difficile émotionnellement et physiquement. Chaque jour, je passais 3 heures sur la route pour relier mon domicile à mon travail. Cela faisait des mois que je n'avais pas pris une journée de repos. Je me réveillais travail, je mangeais travail, je dormais travail, je conduisais travail, je parlais travail, etc. Pour couronner le tout, je gardais tout pour moi. Je ne parlais pas des détails qui me chagrinaient. Je ne ressentais pas de soutien. J'étais isolée. Je commençais à douter de moi-même et j'avais l'impression de régresser. Je me sentais inutile, c'était réussi. J'avais besoin de soutien et j'avais l'impression d'être seule. 

LES ÉTUDES

En octobre, je n'ai pas réussi à obtenir un score de 750 points au TOEIC, nécessaire pour le passage du grand oral. Bref, je n'ai pas réussi à pouvoir être diplômée à temps. C'est mon plus grand échec, non seulement de l'année mais aussi de ma vie scolaire. Des personnes mal attentionnées se sont réjouies et s'en réjouissent encore. J'ai toujours été première de ma classe. J'ai tout donné pour réussir dans mes études. J'ai sacrifié des nuits de sommeil, des week-ends et des vacances. Je me suis éloignée de ma famille pour réussir. Ma famille était habituée à dire "Leslie? Elle révise dans sa chambre.". Je commençais à m'épanouir. Mes résultats était à la hausse et j'étais dans le TOP 5 de ma promotion mais j'ai échoué. J'ai obtenu un score de 740 points. Insuffisant. Evidemment, je ne baisse pas les bras. Depuis des semaines, j'enchaîne les entrainements et je me suis fixée un nouvel objectif bien plus haut, bien plus grand -. J'ai dû payer pour refaire une année et je ne compte pas obtenir mon diplôme facilement. J'en ai besoin pour être fière de moi, pour me retrouver.

LA SANTÉ

Avec l'épuisement émotionnel et physique, les problèmes de santé sont apparus. En mars, j'ai attrapé une maladie que seuls, les enfants peuvent contracter. Un miracle de la science. J'ai contracté la maladie "pied-main-bouche". Au début, en analysant les symptômes, mon médecin et moi-même pensions que c'était une blague. En mai, j'accumulais les migraines et les montés de fièvre. En juin, j'ai demandé une semaine de congés pour me reposer. C'était pire, à mon retour. La fièvre, la nausée, les migraines, les vertiges et l'isolement. Le 31 août a sonné la fin de mon alternance. Le 1er septembre, je suis tombée malade. Je ne pouvais plus sortir de mon lit. Mes muscles étaient contractés. Mon dos était coincé. J'étais épuisée. Puis, je suis partie à l'étranger. En revenant, je suis tombée malade, une nouvelle fois, et ça jusqu'aux fêtes de fin d'année. Mon organisme était épuisé. Depuis la semaine dernière et grâce à un traitement de cheval, ça va mieux. Je me sens mieux. Sans doute l'approche de 2017.

Catch me if you can boy


2017?


Les idées fusent tant pour le blog que pour mon développement personnel. Je serai diplômée. Le design du blog évoluera. J'accueille cette nouvelle année comme un renouveau. Une chance de pouvoir améliorer ma vie. L'année 2016 n'a pas été de tout repos, même s'il y a eu des échecs, c'était une année riche en enseignement. Tout est bon pour apprendre, il ne faut pas s'arrêter sur un échec mais se relever. Croyez-moi, je vous surprendrai et j'espère que vous serez toujours au rendez-vous.


Encore une fois, je vous souhaite une excellente année et que cette dernière soit sur le signe de la réussite.

catch me if you can boy



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire