8 sept. 2016

Coup de coeur : A Girl Like Her - Au coeur du harcèlement scolaire

A girl like her avis
Jessica Burns (Lexi Ainsworth) et Brian Slater (Jimmy Bennett) partageant une amitié sans limite dans A Girl Like Her
Jessica a un secret qu'elle ne partage qu'avec son meilleur ami: Brian. Depuis un an, elle est brutalisée par une ancienne amie devenue la fille la plus populaire du lycée, Avery. Avec l'aide de Brian et d'une caméra numérique cachée, la preuve qu'Avery la harcèle avec acharnement est capturée et enfin révélée. 

Derrière la caméra, nous retrouvons la réalisatrice Amy S. Weber  dont c'est le premier film. Face caméra nous retrouvons, dans la peau de la fille populaire, Avery Keller, Hunter King II (plus connue pour son rôle d'Adriana Masters dans Hollywood Heights). Dans le rôle bouleversant de la fille victime de harcèlement, Lexi Ainsworth (révélée grâce au film Wild Child dans le rôle de Molly) est aux commandes et pour celui du meilleur ami, Jimmy Bennett (JJ Powell dans Super Hero Family) prend son rôle très à coeur. 

Avery Keller Hunter King II
Avery Keller (Hunter King II) dans le rôle de la fille populaire du film A Girl Like Her

Dès le début, nous sommes troublés, nous avons l'impression d'être dans un documentaire grâce à la technique de réalisation et au jeu des acteurs. Quelques minutes plus tard, à cause de la mise en scène et de quelques artifices, l'illusion se brise. Cependant, le faux documentaire garde son charme. Même si le sujet du harcèlement scolaire a été régulièrement évoqué dans les films, nous sommes intrigués. Ici, nous avons l'occasion de découvrir tous les points de vue, du personnel de l'établissement, à la victime et à sa famille, en passant par le persécuteur et ses proches, tout en ne négligeant pas le point de vue des témoins. L'analyse est juste et profonde, elle permet de soulever certaines interrogations quant aux comportements sans pour autant les excuser. J'ai adoré la technique de réalisation utilisée, elle s'apprête parfaitement à la situation. En plaçant la caméra sur la victime, on a l'impression d'être nous-même persécutés. Même si Amy Worber est plus connue pour sa carrière de mannequin et d'actrice, elle signe avec A Girl Like Her, un début prometteur. Il existe énormément de film évoquant le harcèlement scolaire, la particularité de A Girl Like Her c'est que la scénariste et réalisatrice, Amy Worber, a choisi de porter son regard sur le bourreau pour découvrir son origine et une analyse psychologique. Elle ne porte pas un jugement sur le rôle des personnes mais sur les effets pervers de la société et notamment sur l'éducation des enfants et de l'influence de l'environnement. Elle ne souhaite pas pointer du doigt le persécuteur mais ceux qui influencent son comportement, les parents et le personnel éducatif. La morale du film est que si nous sommes victimes ou témoins d'harcèlement physique ou morale, il faut le dénoncer. Je sais, c'est facile à dire mais n'attendez pas que ça vous arrive pour en parler. 


A Girl Like Her est disponible en France sur Netflix en VOSTFR


3 commentaires:

  1. Coucou,
    Je ne connaissais pas mais ça m'intéresse bien alors merci pour la découverte ! Je trouve qu'on ne parle pas assez de harcèlement scolaire et que trop de jeunes sont touchés par ce fléau malheureusement ! Bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas mais étant sensible au sujet, je le mets tout de suite dans ma liste de films à regarder, merci pour la découverte ;)

    Bises <3

    RépondreSupprimer